Glossaire

Association villageoise d’épargne et de crédit (AVEC)

Une association villageoise d’épargne et de crédit représente un groupe organisé d’individus qui, en épargnant collectivement, permet l’opportunité d’un petit crédit à ces membres.

Coûts d’opportunité de la violence

Les coûts d’opportunité signifie « la perte de gains potentiels provenant d’autres alternatives lorsqu’une alternative particulière est choisie » (New Oxford American Dictionary). Par exemple, une personne choisissant la violence devra alors renoncer aux opportunités d’embauche courantes ou futures. Voir l’étude de Collier, Hoeffler et Roehne (2008) (en anglais)  Certains prétendent que la dépossession d’opportunités peux amener de la frustrations, et ultimement, de la violence.

Dépossession d’opportunités relative

Ce terme fait référence à la divergence entre ce que les personnes estiment leur est dû, et ce qu’il peut réellement leur être attribué. Cela peut inclure les opportunités économiques, l’influence politique ou statut social. Voir « Why men rebel » by Ted Robert Gurr (en anglais) It is argued that relative deprivation can to lead to frustration and, ultimately, violence.

La dot

Notre usage de ce mot fait référence à la richesse ou aux biens que les familles de la mariée reçoivent. Bien que le terme correct dans ce cas serait « prix de la fiancée », nous utilisons le mot dot en fonction du vocabulaire utilisé par les ONG et les personnes interrogées dans notre étude.

Les jeunes ou la jeunesse

Ce terme est n’est pas utilisé pour faire référence à une tranche d’âge spécifique, mais plutôt à des individus qui font transition à l’âge adulte. Cette transition est typiquement associée à des évènements tels que le mariage, l’acquisition de terres ou de l’indépendance. Mercy Corps, par exemple, Mercy Corps met en œuvre ce concept dans cette étude intéressante (en anglais)  définie « la jeunesse » comme « une période de progression vers la responsabilité indépendante. Le calendrier varie pour cette transition vers l’âge adulte. Particulièrement dans les environnements transitionnels, les procédures d’initiations formelles ou informelles peuvent être interrompus ou retardées. »

L’emploi

Nous employons ce mot pour décrire le travail payé que quelqu’un exerce au service d’un employeur. Il se distingue du travail autonome, qui manque la stabilité et la sécurité qui sont souvent inhérentes à l’emploi salarié formel.

L’emploi pour la stabilité

L’emploi pour la stabilité est une idée de politique qui suggère que la création d’emplois dans les situations de fragilité contribue directement à la stabilité. Voir l’étude de Brück, Krisko and Tedesco, 2015 (téléchargement pdf) (en anglais)  En poursuivant cette idée, il est attendu que l’emploi diminue le risque des jeunes à se tourner vers la violence. Bien que discutée, cette pensée a été marquante dans la politique des États fragiles.

L’enseignement et la formation technique et professionnelle (EFTP)

L’enseignement et la formation technique et professionnelle fait référence « aux aspects du processus de l’apprentissage qui englobent, outre l’éducation générale, Définition de l’UNESCO (en anglais) l’étude de technologies et de ses sciences liées ; ainsi que l’acquisition de compétences pratiques, d’attitudes, et d’une connaissance et d’un savoir liés aux métiers dans divers secteur de la vie économique. »

États fragiles

Pour cette étude, nous adhérons à la liste de pays catégorisés comme fragiles par le ministère néerlandais des Affaires étrangères (MFA). Consulter la liste complète des pays ici (en néerlandais) . Les partenaires de notre consortium d’ONG adhèrent aussi typiquement à cette liste. Le MFA définit le terme fragile de la façon suivante : « Les États fragiles sont caractérisés par des structures d’État et des institutions fonctionnant mal, un manque de cohésion sociale et d’unité nationale, des violations structurales des droits de l’homme, et une économie et une infrastructure matérielle faibles. Cité de ce rapport d’évaluation par le Ministère néerlandais des Affaires étrangères (en néerlandais)  Les États fragiles sont loin de parvenir aux objectifs du Millénaire pour le développement. »

Inégalité horizontale

L’inégalité horizontale fait référence à l’inégalité parmi les groupes culturellement définis ou confessionnels, contrairement aux inégalités verticales qui font référence à l’inégalité des ménages et des individus. Plus de contextes sont décris dans le livre de Stewart (2008) Ce terme ne fait pas allusion seulement aux inégalités économiques, mais aussi aux inégalités politiques et/ou sociales.

LIGALA

Ce terme est utilisé au Burundi pour décrire un rassemblement informel et régulier de jeunes dans l’espace publique.

Résilience

La résilience fait référence à la capacité de rebondir et se remettre des chocs.

Responsables

Ce terme signifie les individus qui ont pour obligations particulières de respecter et de promouvoir les droits, et de s’abstenir de commettre des violations contre les droits humains, tels que les dirigeants religieux, les fonctionnaires et les autorités. Nous employons ce terme plutôt que celui de « autorités » afin d’inclure des catégories plus larges de dirigeants.

Sécurisation

Ce terme indique le processus de cadrer quelque chose (ou un individu) en tant que problème de sécurité. Lorsque les questions ou les individus sont « sécurisés » avec succès, ils sont désormais perçus comme des problèmes de sécurité, justifiant alors l’usage de mesures exceptionnelles. Les politiques normales se transforment alors en politiques de sécurité. Voir cette étude de Weaver, 1995 (téléchargement pdf) (en anglais)  La migration ou l’explosion démographique de la jeunesse dans les États fragiles sont des exemples courants relatifs à cette question.

Théorie du changement

Une théorie du changement est une description compréhensive d’un certain changement désiré dans un contexte particulier, et de la présentation des conditions préalables nécessaires afin d’accomplir ce changement en question. Ce site explique plus en détail la théorie du changement (en anglais)  Les ONG utilisent les théories du changement pour démontrer comment leurs interventions conduiront aux aboutissements désirés.